• +596696206082
  • iouanaceraecoexcursion@gmail.com
  • Martinique
LE MONDE DE RAY
DEFI: MON ASCENSION DU MORNE LARCHER

DEFI: MON ASCENSION DU MORNE LARCHER

Il y a des jours comme ça dans la vie, des jours où on arrête de se poser 10 000 questions on se lève et on décide d’agir.

Cela faisait un moment que je voulais faire l’ascension du Morne Larcher. Disons que cette idée me trottait dans la tête.

Je voyais souvent de magnifiques photos sur les réseaux, ça donnait envie mais je me tâtais car tout le monde me disait que c’était difficile.

Et puis la semaine dernière, avec mon amie on s’est décidé à le faire, comme ça presque sur un coup de tête. Elle est plutôt sportive et moi j’aime bien marcher alors pourquoi pas !
De plus, c’était une manière de finir l’année en beauté.

Ce mardi 29 décembre, je me suis levée, j’ai préparé mon petit sac: de l’eau du thé car j’adore le thé, et ma petite potion magique et c’était parti!

DIFFICILE MAIS TELLEMENT BEAU

Arrivée au Diamant, la première chose qui m’a surprise c’était toutes ces voitures garées au pied du morne, signe du succès de cette randonnée!

On démarre l’ascension du morne et déjà il y a une petite côte à monter.
Ca commence fort! J’ai regardé la côte et je me suis dit « mais qu’est ce que tu viens chercher là? ». J’adore marcher mais j’ai les jambes fainéantes.

@rb

Et quand j’avance vraiment et que je vois devant moi comme un torrent de pierres avec des bois de part et d’autres. On dirait une ancienne cascade! Et cette trace s’élève vers le haut comme pour un chemin vers le Paradis.
En tous cas c’est ce que ce chemin de pierre m’a inspiré!

D’une hauteur de 478 mètres, l’ancien volcan a une ascension assez raide dénivelé de 432 mètres!

www.club-des-voyages.com

Les deux premiers paliers sont relativement faciles, mais au fur et à mesure, on sent les cuisses qui travaillent, la difficulté à reprendre son souffle car les 3e 4e et 5e paliers sont assez difficiles et vraiment vraiment vraiment très pentus!

Mais si c’était très difficile, je n’ai jamais eu envie d’abandonner de redescendre.

@rb

Tout d’abord, sur notre route, nous avons rencontré d’autres randonneurs qui nous encourageaient, ensuite, je voulais vraiment me challenger et me prouver que je pouvais y arriver.

J’ai décidé d’y aller à mon rythme. Je prenais des pauses afin de reprendre mon souffle et surtout j’en profitais pour admirer la nature. J’essayais toujours de trouver une plante, une fleur, quelque chose sur lequel focaliser mon attention afin de me détendre, m’apaiser.

@rb

Je suis montée comme cela, attirée par une plante, suivant un papillon!!!

Arrivée au palier numéro 4 j’ai vu se dresser devant moi un mur de pierre, qu’il fallait grimper pour atteindre les niveaux 5 et 6.

La douleur se faisait plus intense, mais la motivation et l’émerveillement étaient plus forts!
Plus tu montes, plus tu vois des choses que tu n’as jamais vu, tu entends des sons que tu n’as jamais entendu, j’ai même vu des cabris sauvages.

@rb

UN CADEAU QUI SE MÉRITE

@rbb

Après (nombre d’heure parce que je prenais mon temps)
Je suis enfin arrivée au sommet du Morne Larcher.

Woaw! Quel panorama!
Je me retrouve tout en haut, loin de la civilisation. Juste moi, la végétation, la mer, le rocher et le ciel!

Je regarde autour de moi, je vois des cactus, des papillons orangés que je n’ai jamais vu auparavant, des abeilles qui butinent, des colibris et des didines des petits oiseaux jaunes.
Une vue imprenable sur la commune du Diamant, la baie de Ste-Anne et même celle du Vauclin. A l’horizon, Ste-Lucie.

@rb

Un spectacle tellement magnifique, qu’on a pas envie de resdecendre!
J’ai dû rester au moins une heure là-haut à admirer ce paysage.

J’ai ensuite bu ma « potion magique » mon shot énergétique à base d’orange amère, guarana, gingembre, miel.

@rb

Cela m’a requinqué et donné toute la force pour redescendre.
Une descente très lente, parce que j’avais envie de profiter de chaque instant, de tout observer, de laisser les oiseaux s’approcher !!

C’était génial!

UNE BELLE LEÇON

J’ai beaucoup aimé moment, et je souhaite le revivre très bientôt pourquoi pas avec des amis.

Je suis plutôt fière d’avoir réalisé ce petit défi personnel. J’y suis allée à mon rythme, j’ai gravi ce morne roche après roche. Et c’est un peu comme une allégorie de la vie: les choses ne se font pas d’un coup, on avance pas à pas. Il faut savoir accepter les difficultés qui se dressent sur notre parcours et les affronter.

Surtout, j’ai réalisé qu’il y avait tellement de lieux à découvrir sur notre belle île. Tant d’endroits que je n’ai pas encore visité. Et c’est un peu triste, car c’est comme avoir une maison et ne pas en connaitre toutes ses pièces!

Il faut se connaitre soi même pour avancer.

@rb

1 thought on “DEFI: MON ASCENSION DU MORNE LARCHER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.